À l’heure où je me lève

71 Points

Type de ChansonOriginale
Style Musicalacoustique
LangueFrançais
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vous devez être connecté pour Voter.
Connexion / Inscription
Loading…

L'histoire de À l’heure où je me lève

« À l’heure où je me lève » accompagne les Dandys depuis le début. Voici son histoire, évidemment tout à fait véridique. Une nuit pluvieuse, sous les étoiles peintes par Van Gogh, nous nous sommes réfugiés dans un troquet fumeux qui ressemblait à la fin du monde. Après une tournée d’absinthes et s’être séchés à la chaleur d’une cheminée, nous vîmes un étrange personnage s’approcher de nous. Il était comme ces vieux loups de mer qui hurlent des poèmes à la proue d’un navire tanguant sur les flots enragés. Il se présenta : « Marc Dumontier, capitaine du Des Esseintes, poète et musicien à mes heures perdues. Paraît que vous faites de la musique ? J’ai écrit ce morceau sur la répétition du même, l’enfermement, la désabusion, tous ces trucs un peu chiants. C’est pour tous les gens bizarres, les décalés, les réfractaires. Vous êtes un peu comme ça, vous, non ? Je vous rassure, y’a de l’humour quand même hein, moi je préfère le sourire du désespoir. Aller, salut les jeunes, la mer m’appelle, et puis bonne cuite ! »
Et c’est ainsi qu’au carrefour de la débauche, les Dandys Décadents reçurent cette offrande, et jouèrent « À l’heure où je me lève », sans jamais se coucher.

En direct de son lit, une version solo de Seb en acousticonfinement, qui a troqué sa basse pour une guitare. « À l’heure où je me lève, je retourne me coucher… »

Les paroles de À l’heure où je me lève

Je suis un flemmardeur
Un accro du plumard
Un oreiller au cœur
Les réveils au placard

À l’heure où je me lève
Les rues sont désertées
Je retourne me coucher
Pour terminer un rêve
À l’heure où je me lève

J’aime pas les douches froides
Moi j’aime bien les bains chauds
Mais y’a plus d’eau dans mon rade
Faut que j’me lave au bordeaux…

À l’heure où je me lève
Les bains douches sont salaces
Je conserve ma crasse
Et lui laisse une trêve
À l’heure où je me lève

J’aime l’air conditionné
À condition qu’il soit
Aéré et réglé
L’thermostat sur 23

À l’heure où je me lève
La nuit se fait glacial
Je rentre sans escale
Avant d’choper la crève
À l’heure où je me lève

J’aime vivre en société
Et partager mon lit
Y rester tout l’été
Et le tester la nuit

À l’heure où je me lève
Les gens sont épuisés
L’travail les a usés
C’est pourquoi j’fais la grève
À l’heure où je me lève

Donnez votre avis sur la chanson

Réponses