Ses Yeux Noirs

Vidéo de Ses Yeux Noirs

Play Video
Style Musical

Notez Ses Yeux Noirs

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vous devez être connecté pour Voter.
Connexion / Inscription
Loading…

Partagez Ses Yeux Noirs

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Chanson de ANDREI



ANDREI c’est de la chanson française avec des petits morceaux de raps dedans. Simple et sincère dans le texte comme dans la mélodie, c’est ce qu’ANDREI essaie de créer.

Notez l’artiste


1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vous devez être connecté pour Voter.
Connexion / Inscription
Loading...

Voir la page de l’artiste

L'histoire de la chanson

ANDREI « Ses Yeux noirs »

 

Ses Yeux Noirs est la première composition de ANDREI, aussi son premier clip qu’il réalise. C’est une chanson, entre variété et rap, teintée de colère amoureuse, de revanche déchirée. Inspirée du thème tzigane Les yeux noirs, elle est une belle note d’intention pour la musique que fera pas la suite ANDREI, c’est à dire un fin mélange entre acoustique (violon, cajon, voix) et musique électronique.

Les paroles  de la chanson

J’ai peut être perdu la bataille

vu les entailles qu’elle m’a donné

Je dois me recoudre, résoudre le moment où j’ai déconné

Car j’ai mordu dans ton cœur

Dès que tu me l’as offert

T’avais que ça à faire

T’as vu dans quel enfer

Toi tu m’as traîné, traînée

Je voudrais me souvenir des instants les plus beaux

Ceux qui dessinent l’amour des fous

Ceux qui destinent à prendre des coups

Ce qui ont fait de toi mon tout

Ce qui à fait de toi mon trop

Qui m’ont fait croire qu’on était beau

Mais qui m’ont fait tomber de plus haut

Tu as tissé des fils autour de mon cou comme un collier,

Et j’ai laissé ces filles qui valaient le coup d’être choyer

Et tu m’as dressé, pour oublier que j’étais blessé

Rien de tout ça ne pouvait cesser, car je gardais la tête baissé

Simplement servant de tes desseins, s’imaginant chaque jour mordre tes seins

Et dans ses grands yeux noirs

Je ne vois qu’un reflet blanc

Comme une lueur d’espoir

Qui me fait perdre mon temps

On ne repeint pas le noir

On le contemple seulement

J’y ai perdu mon regard

Bien beaucoup trop souvent

Rappelle toi combien d’homme fidèle, tu as trompé pour moi

Au final tu donnes ma belle, que trop peu pour moi

Ton ex tu l’as trompé pour moi

Ton mec tu le trompe pour moi

J’suis pas de la même trempe que toi

Si je te vexe, c’est par mes texte, pas mes envie de sexe

Je te verrais repartir vers celui qui ne se doute pas

à qui tu devras mentir sans doute l’as tu fait pour moi

je n’arrête pas de me dire que l’autre fût moi

Car on a toujours fait l’amour à trois, toi, moi et ton ego

T’as pas de flamme en toi, mais tu t’allume pour un mec beau

Tu t’accomplis quand tu danse en boite

t’as compris que tout le monde veut te déboîter

fantasme, mais fantôme, quand il s’agit d’être la pour moi

Je me fend l’âme, méfiant de l’homme, a qui tu fera l’amour froid

Et t’as peur des rumeurs

tu pleure et tu pleure

pour pas te sentir en tort

C’est de ta faute pas de la leur, tout le monde peut être voleur de ton corps

couvert de remords, est vêtit ton personnage,

Quand t’as découvert tes points forts, t’avais la moitié de ton âge,

Et tu offres encore et encore, tes belles hanches ton beau visage,

je t’avais vu chanter sur les planches, où tu exprimais toute ta rage

Elles étaient toutes jalouse de toi, comment tu n’as pas put dire non,

quand elle te traitaient de tout les noms,pourquoi tu leur a donné raison

As tu voulu à ce point être le centre du monde, quitte à emprunter les chemins qui t’ont rendus aussi immonde

Et dans ses grands yeux noirs

Je ne vois qu’un reflet blanc

Comme une lueur d’espoir

Qui me fait perdre mon temps

On ne repeint pas le noir

On le contemple seulement

J’y ai perdu mon regard

Bien beaucoup trop souvent

Je finis par te donner mon amour, mais tu le dévores juste devant moi

Je t’ai pardonné mon amour, juste pour ton corps nu devant moi

Car Je peux pas te détester, je t’ai aimé tellement fort

des tas d’autres filles j’en ai testé, je n’avais d’yeux que pour ton corps,

Encore est-il que j’ai pensé que t’allais revenir

Tu t’en es dispensé, et j’ai vécu le pire

Puisque tu mens comme tu respire, je serais franc pour te contredire

Oui je t’aime, raison de plus pour te détruire

Alors j’ai crevé ses yeux noirs

Avec ma plume d’un blanc ivoire

Et quand elle n’as plus moyen d’y voir

quand se brisent tout ses miroirs

Quand son trône casse, et elle choit

Qu’il ne reste ce dernier choix, cette masse de soldats,

charmés, armés pour son combat

Tous rêvent de devenir roi, douce trêve entre ses bras

Sauf que la reine tu te la tape pas, c’est dans l’arène que tu te tapera

t’attends pas à ce qu’elle pense à toi

tâtonnes tes plaies et panses toi

Non mais regarde derrière toi dans quel état tu laisses ces hommes

Tout ça ne t’atteins pas tu n’as jamais aimé personne

L’amour est pour toi une simple formule de politesse

Tu dis « je t’aime » pour retenir tous ceux que t’as tenu en laisse

Tu rêverais d’être amoureuse, Mais ceux qui aiment ne le font pas pour eux

Donne cet amour qui ne résonne que pour ton miroir

Tu as cessé d’y croire, et dans tes yeux noirs

est noyée la jeune fille qui m’avait donnée tant espoir

Et dans ses grands yeux noirs

Je ne vois qu’un reflet blanc

Comme une lueur d’espoir

Qui me fait perdre mon temps

On ne repeint pas le noir

On le contemple seulement

J’y ai perdu mon regard

Bien beaucoup trop souvent

Donnez votre avis sur la chanson

Réponses