Tu parlais de philosophie

Vidéo de Tu parlais de philosophie

Notez Tu parlais de philosophie

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vous devez être connecté pour Voter.
Connexion / Inscription
Loading…
Style Musical
Type
Langue

Partagez Tu parlais de philosophie

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Chanson de Valentino



Entrepreneur, j’ai décidé en septembre 2020 de tout plaquer pour la musique. J’avais besoin de mettre toute mon énergie dans le travail musical en espérant que cela paie 1 jour. #noregrets

Notez l’artiste


1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vous devez être connecté pour Voter.
Connexion / Inscription
Loading...

Voir la page de l’artiste

L'histoire de la chanson

Tout premier single et premier clip de Valentino, « Tu parlais de philosophie » est le titre annonciateur de l’EP « Ainsi naît Ray », qui sortira en avril 2021. La chanson sera disponible sur les plateformes de streaming dès le 6 octobre 2020. C’est un clip de fin d’été, tourné à #Aix. Cette composition fait furtivement se rencontrer, pour on ne sait quelle raison, un célèbre philosophe et un ancien entraîneur de gardiens de football. Cette fusion évoque au chanteur un amour féminin passé dont il salue ici une dernière fois l’intelligence. Ce chanteur n’a d’ailleurs aucune raison d’écrire ici à la troisième personne puisque c’est lui-même qui rédige cette description. Vite, un(e) manager!!!

Les paroles  de la chanson

Le fil de cette histoire, j’sais pas où il commence

J’sais pas quoi raconter

Disons que c’est une chanson et que pour me faire plaisir

Tu devras l’écouter

C’est pas plus dictatorial, que dire que « dictatorial »

Est un mot compliqué

Et si je dis « bubble gum », qui pourra me l’interdire ?

C’est moi qui ai composé

Et si ce soir, on allait caresser le vent

Jeter le temps dans un étang

Critiquer tous les toits ouvrants

Refrain :

Et tu parlais de philosophie

Pourtant t’as même jamais lu Spinosi

Ancien entraîneur des goals de l’O.M

Entre Baruch et le Werder de Brême

Tu donnes un véritable sens à ta vie

De jour en jour ça te rend si jolie

Tu trouves tes mots sans y voir des phonèmes

Tu n’analyses pas que ton phénomène

 

Vous aurez bien noté, toute absence de lien

Entre refrain et couplet

Sinon c’est qu’on est pareils, qu’on préfère la musique

A des textes travaillés

Ce matin, j’ai capté l’étendue du chagrin

Qui te donnait ce mauvais teint

Mais tu gardes un sourire coquin

 

C’est aussi subtil, que pour un crocodile avoir du style, Sur le Nil

Aussi inconscient, que pour un caïman prendre de l’élan, Elégamment

Là j’entends que la musique baisse, C’est con j’avais envie de vous parler d’Engelbert Humperdinck « the best » !

Fin…

Donnez votre avis sur la chanson

Réponses