Monsieur Gontrand 

Chanson française

Monsieur Gontrand

Chanson française

Monsieur Gontrand. Chanson française. Cinq albums à son actif. Le sixième est dans les tuyaux avec, en plus de la distribution numérique, une sortie double vinyle.
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Vous devez être connecté pour Voter.
Connexion / Inscription
Loading…
Pays – France
Localité01 – Ain
Genre Musical
Partagez
Commentez
Notez
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Vidéo de  Monsieur Gontrand

Partagez
Commentez
Notez
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Les Meilleures Chansons de  Monsieur Gontrand

Aucune chanson crée par cet artiste

Tout savoir sur Monsieur Gontrand

Monsieur Gontrand — Biographie

De son vrai nom Christian Braut, Monsieur Gontrand s’inscrit dans la tradition de la nouvelle chanson française.

En marge d’une carrière dans la presse musicale (journaliste à Keyboard, rédacteur en chef d’Home Studio), dans les coulisses d’une agence web qu’il fonde en 1997, en parallèle d’une activité de « photographe panoramiste » (expositions, publication d’ouvrages d’art sur la Presqu’île de Guérande, le Cap Ferret…), Monsieur Gontrand a toujours eu la musique comme rose des vents.

Au départ, il reçoit un coup de pouce de Jean-Louis Foulquier qui diffuse sur France Inter sa première maquette, enregistrée sur le magnétophone quatre pistes d’un ami.

Dans les années 80, à l’aide d’une « Bass Line » Roland TB-303 et d’une boîte à rythme TR-808 louée pour l’occasion, il compose la bande originale d’un court métrage parrainé par Claude Lelouch. Grâce aux droits d’auteurs engrangés, il s’offre des séances au Studio d’Auteuil où il enregistre deux titres. Aux manettes et à l’Emulator II : l’ingénieur du son Pierre Jacquot, qui officie aux côtés de Christophe, Deep Forest, Michel Legrand, Catherine Lara… À la guitare : Pierre Jaconelli, qui collaborera avec Johnny Halliday, Benjamin Biolay…

A la fin des années 90, Christian sort son premier CD : « 24 heures à ses côtés ». Séduit par l’album de jazz « Self Portrait », du pianiste et batteur Claude Salmiéri, connu pour avoir accompagné France Gall, Michel Berger, Véronique Sanson, Francis Cabrel, Renaud…, il fait appel à son talent. Autre talent à la console : celui de Ludovic Lanen, ingénieur du son de Francis Cabrel, Jean Félix Lalanne…

L’album sort en 1999. Il compte dix compositions tout en douceur, aux atmosphères teintées de jazz, ainsi qu’une reprise « sautillante » du Poinçonneur des Lilas, de Serge Gainsbourg et reçoit un excellent accueil : une distribution Fnac, des diffusions et interviews radiophoniques…

Si d’une part son agence web fraîchement créée, et d’autre pat la photo panoramique, l’accaparent dans les années suivantes, la musique continue… et plus encore l’écriture. Influencé par des auteurs aussi divers et variés que Vincent Derlem, Barbara, Zazie, Georges Brassens, Alain Souchon, Renan Luce, Francis Cabrel, Benjamin Biolay, Jean-Jacques Goldman, Alex Beaupain…, c’est dans la plus pure tradition de la chanson française qu’il se positionne et engrange près d’une quarantaine de titres.

De quoi remplir deux albums… de nouveau réalisés par Claude Salmiéri et mixes par Pierre Jacquot. À cette occasion, Christian Braut devient Monsieur Gontrand.

Le premier, « La Croisière », sort en 2011. Plus acoustique que le précédent, il gagne en spontanéité et donne là encore, lieu à de nombreuses diffusions et interviews radiophoniques. À l’initiative de la productrice et animatrice de radio Evelyne Adam, Monsieur Gontrand se produit à Paris au Scop’Club — l’ex-Tête de lard qui, des années 20 jusqu’aux années 80, a vu défiler des artistes tels qu’Edith Piaf ou Jacques Brel.

Dans la même lignée, un deuxième opus, « 3298 mètres », sort en 2013. Les titres de ces deux albums font tous l’objet de clips que Monsieur Gontrand tourne pour la plupart sur la Presqu’île de Guérande.

Fin 2014, il s’autorise une parenthèse avec un album de reprises décalées : Barbara, Serge Gainsbourg, Michel Delpech ou Maxime Le Forestier en jazz, Michel Legrand, Joseph Kosma ou Sacha Distel en lounge, Georges… Brassens ou Bizet en électro, Jean Boyer en rock. De vrais « détournements », mixés là encore par Pierre Jacquot, mais réalisés cette fois par Fabien Colella et Jean-Noël Roux.

Retour de Claude Salmiéri en 2016 pour un nouvel album de compositions, « Georges & Marguerite ». Empreint d’une certaine nostalgie, l’écriture y prend une place prépondérante.

Pour la mettre encore plus en avant, Monsieur Gontrand, toujours en compagnie de Claude Salmiéri, se lance dans la réalisation d’un album piano/voix. Le sixième. Dix-sept chansons et une reprise — « Les yeux revolver », de Marc Lavoine —, résolument intimistes. Des tranches de vies souvent mélancoliques sans jamais sombrer dans la tristesse. La sortie est prévue pour l’automne 2020, sous forme numérique bien sûr, mais aussi sous celle d’un double vinyle.

Monsieur Gontrand est un artiste rêveur et solitaire, qui patiemment poursuit sa route et donne au paysage de la chanson française des couleurs attachantes, émouvantes, tour à tour profondes et sensibles. Entrer dans son monde, c’est retrouver l’élégance des mots, une noblesse de la chanson, c’est en somme l’aimer pour de bon…

http://www.deezer.com/artist/1054929

https://open.spotify.com/artist/5ROk96m50amJiDrA9L6eZY?si=uNL1jFgtSlWosO0u2AdhOQ

https://itunes.apple.com/fr/artist/monsieur-gontrand/1249571408

http://www.facebook.com/monsieurgontrand

https://www.youtube.com/monsieurgontrand

Avis et commentaires sur  Monsieur Gontrand

Réponses