Keny Arkana

arkanaKeny Arkana est rappeuse, style hip-hop français, d’origine argentine, née en 1982 ( 37 ans en 2019). Clairement engagée, intermondialiste, rejetant ‘le système’, elle fait partie d’un collectif rap la rage du peuple, un collectif de rappeurs marseillais. Elle a eu une enfance révoltée placée par un juge en foyer à 11 ans…suite en particulier à de multiples fugues.

 

Des sujets qu’elle aborde notamment dans des chansons comme Je me barre ou encore L’Odyssée d’une incomprise. Et la révolte continue pour Keny Arkana.

Des débuts très jeune !

Dès douze ans elle se met à rapper puis en fait des démonstrations devant les autres jeunes du foyer où elle est accueillie. Elle rejoint des collectifs .

Etat major est l’un deux, qui lui sert de tremplin pour se lancer. Un premier enregistrement du collectif sort en 2013 ce qui permet à Keny Arkana de se faire entendre par le public marseillais lors de nombreux concerts et passages en radio.

Le premier album

Keny Arkana sort son premier album perso en 2006 « entre ciment et belle étoile ». Un album d’une rappeuse engagée contre le capitalisme, le racisme, l’état, les institutions etc. etc. Son enfance est aussi présente dans cet album.

Suivent les festivals comme celui des vieilles charrues allant même jusqu’à l’Olympia. Sa première street tape (voir l’article sur le rap français) se vendra à plus de 70.000 exemplaires… pas mal.

 

Engagée Keny Akana, ah bon?

Nettoyage au karcher est un titre contre Nicolas Sarkozy et elle chante d’autres titres au couteau. Le Front National reprendra une chanson en la détournant à leur avantage pour leur campagne de 2007… paradoxe s’il en est.

Keny Akana utilisera cependant la justice de l’état de droit bourgeois pour faire condamner le Front National… dont acte.

Keny Arkana est en première partie de concerts de Manu Chao en 2008, et sort un nouvel album « désobéissance », un appel à la révolte contre la mondialisation, les OGM, la pollution et la surexploitation de la nature, la déforestation, les multinationales, la surveillance électronique, les contrôles de nos libertés… Bon ok elle dénonce beaucoup, mais finalement c’est toujours bien d’avoir des points de vues différents et en France la liberté d’expression ça existe bel et bien ce qui n’est pas le cas pour la plupart des pays…Et en plus c’est vrai qu’on a quand même tendance à évoluer vers de plus en plus de surveillance et il faut le dénoncer ! Toutes les dictatures disent que si on a rien à se reprocher selon les règles établies on n’a rien à craindre de la surveillance… certe mais qui détermine les règles? et les règles d’aujourd’hui ne sont les règles de demain…

 

Un de ses clips de 2011 « V pour Vérités » est vu près de 8 millions de fois … à chacun de s’en faire une idée… appel à la violence ou dénonciation constructive ? Belle réussite en tout cas.

 

Les albums s’enchaînent euh.. se déchaînent.

2011 c’est aussi la sortie d’un nouvel album « L’esquisse 2 » suivi en 2012 de « Tout tourne autour du soleil ».le rap engagé

2016 c’est un EP « Etat d’urgence » écrit à la suite des attentats de 2015, suivi en 2017 de  « l’esquisse 3 ».

2019 est l’année du dernier album « Exode »

Elle se dit impossible à encarter, même si on aurait bien envie de la mettre dans la case anticapitaliste, altermondialiste, anarchiste, révoltée intrinsèque et révolutionnaire. Elle dit ne pas être une rappeuse mais une militante qui fait du rap. Ses concerts à la ZAD de Notre Dame des landes par exemple illustrent son engagement.

Alors, oui, Keny Arkana est une vraie artiste du rap engagé renvoyant le rap business à ce qu’il est avec les Maître Gims ou les Orelsan. Il ne s’agit pas non plus de ce rap poétique qui a tout son charme (voir le rappeur Sopico). Le rap de Keny Arkana revient aux sources même si l’engagement a changé par rapport à celui d’un NTM.

et merdum…

une voiture bourgeoise a pris son nom en 2019…!

les méandres de la récupération par le système?

 

Allez…elle a du talent Keny Arkana,  qui ne peut pas, de toute façon, laisser indifférent.

Elle l’a dit

« J’ai grandi en foyer. La violence du système je la connais comme personne. Je dormais dans la rue, j’avais 9 ans. La première fois que je me suis fait défoncer par les flics, j’avais 13 ans. Je ne suis pas naïve. Je sais dans quel monde je vis. »

 karaté ou qu’a réussi à convaincre?

C’était l’un des sports du centre-ville : karaté karaté. Tu vas voir les touristes : « Hé vous connaissez karaté karaté ? » Tu les keny arkanaabordes tout en faisant de grands gestes. Le truc c’est qu’ils doivent te regarder bien dans les yeux, ils ne doivent pas détourner le regard. Et hop, tu prends ce qu’il y a dans sa poche, tu files au petit qui est derrière et après, ça passe à quelqu’un d’autre. C’était de l’amusement. Dès qu’il y avait un Allemand on se chamaillait entre petits : « C’est mon tour ! », « nan c’est à moi », « j’y vais j’y vais ! » Maintenant, on m’a dit que les petits demandaient : « hé tu connais le breakdance ? » Eh Keny tu as toi aussi fait du tourisme ou jamais ?

« Après la tournée pour mon dernier album, je suis partie au Chiapas. Il y a 20 ans, les indigènes de cette région hyper pauvre du sud de Mexique ont repris possession de leur terre, avec l’aide du mouvement zapatiste.Depuis ils vivent en autonomie, dans une forme d’organisation politique assez horizontale.Je ne devais rester que quelques semaines, mais au final, j’y ai vécu un an. » Pas mal quand même !

gavée d’être considérée comme engagée

Keny Arkana, artiste engagée ? « Cette étiquette me gave. Elle est réductrice et caricaturale. Ce que je fais aujourd’hui, ce n’est pas du rap politique. Nombreux sont mes morceaux exclusivement introspectifs et spirituels. Ce ne sont pas des dissertations, j’ai quitté l’école à 12 ans. Je suis de la génération qui prétend faire du rap sans prendre position. J’ai des idées, claires, je les affirme mais je reste une artiste à part entière. La musique qui oublie la poésie m’ennuie mortellement. »

à chacun ses Vérités…

 

 

Écrit par Serge Para

ma chanson française

You just need to imagine...

Un concert !

Comme si vous y etiez !

Chanson "Yesterday".

Music cool cumule plus de 35,257 followers sur ses différents réseaux. Le média a reçu plus de 47 demandes d’écoutes récemment. Envoyez lui un message personnalisé et impactant.

Votre Playlist MCF

Précédent

“Marry me” de “The Band”

"Yesterday" de "Beatles"

Suivant

“Soirée Verte” de “Kinky French”
5/5

Suivre l'artiste sur

La Chanson "Yesterday"

476 points

+175 points en 7 jours

( plus d’infos sur la chanson … )

Partager "Yesterday" sur :

L'Artiste " Beatles"

18 737 points

+175 points en 7 jours

( plus d’infos sur l’artiste … )

Découvrir "Beatles" sur :